Echantillonage

Procedure d'échantillonage

L'échantillon de MICS 2006 a été conçu afin de fournir des estimations sur un grand nombre d'indicateurs sur la situation des enfants et des femmes au niveau national, pour les zones urbaines et rurales, et pour les dix régions  ci-après :

- le Centre (Lacs, N'zi Comoé) ;
- le Centre-Est (Moyen Comoé) ;
- le Centre-Nord (Vallée du Bandama) ;
- le Centre-Ouest (Fromager, Haut Sassandra, Marahoué) ;
- le Nord (Savanes) ;
- le Nord-Est (Zanzan) ;
- le Nord-Ouest (Bafing, Denguélé, Worodougou) ;
- l'Ouest (Montagnes, Moyen Cavally) ;
- le Sud (Agneby, Lagunes, Sud Bandama, Sud Comoé) ;
- le Sud-Ouest (Bas Sassandra) ;

En raison de sa spécificité (capitale économique et grande mégalopole représentant près du cinquième de la population totale du pays au recensement de 1998), la ville d'Abidjan a été considérée comme une strate à part. Au total, 11 domaines d'études (strates) ont été ainsi déterminés pour MICS  2006.

L'échantillon basé sur un sondage aréolaire stratifié à deux degrés a été déterminé en deux étapes. Au premier degré, 304 zones de dénombrement constituant les grappes de l'enquête ont été sélectionnées pour l'ensemble du pays avec une probabilité proportionnelle à la taille (PPT). La base de sondage a été fournie par la liste des 16000 districts de recensement (DR) ou zones de dénombrement issus du Recensement Général de la Population et de l'Habitation de 1998. Ensuite, la liste des ménages a été établie au sein des zones de dénombrement retenues, et dans chacune de ces zones, un échantillon de 25 ménages a été tiré au second degré. Finalement, c'est un échantillon systématique de 7600 ménages qui a été constitué pour tenir compte de la précision recherchée (12% au niveau national et entre 12 et 30% au niveau régional, en valeur relative, sur  la base du niveau de couverture observé pour Polio3 à MICS 2000).

Etant donné que l'échantillon était stratifié par région, les résultats au niveau national ne sont pas auto-pondérés (certaines régions sont sous ou sur-échantillonnées). Pour obtenir les résultats pondérés au niveau national, une pondération a été établie et appliquée aux résultats, conformément à la méthodologie proposée par le manuel des enquêtes MICS élaboré par le Siège de l'UNICEF (New York). 

Institut National de la Statistique (INS) [Côte d'Ivoire].2007. Enquête à indicateurs multiples, Côte d'Ivoire 2006, Rapport final, Abidjan, Côte d'Ivoire : Institut National de la Statistique.

Taux de réponse

Tous les 7600 ménages retenus pour l'échantillon de MICS 2006 ont été enquêtés avec succès, ce qui donne un taux de réponse de 100%,   pour les ménages. Au sein des ménages enquêtés, 13020 femmes éligibles âgées de 15 à 49 ans ont été identifiées dont 12888 ont été enquêtées avec succès, soit un taux de réponse de 99%. Par ailleurs, 8650 enfants âgés de moins de cinq ans ont été enregistrés dans le questionnaire-ménage. Parmi ceux-ci, les questionnaires ont été remplis pour 8605 enfants, soit un taux de réponse de 99,5%  (cf. Tableau HH.1). 

Dans l'ensemble, on a obtenu à MICS 2006, des taux de réponse élevés en milieu urbain comme en milieu rural et dans quasiment toutes les régions aussi bien pour les ménages (100% partout), les femmes éligibles (99%) et les enfants de moins de 5ans (99,5%). C'est seulement pour les régions Sud (sans la ville d'Abidjan) et Sud Ouest que les taux de réponse pour les enquêtes auprès des femmes sont légèrement inférieurs à 99%.

Le taux de réponse des ménages de 100% est dû au fait que les intervieweurs ont procédé au remplacement, pendant le travail de terrain, des ménages refusant de participer à l'enquête. Prière de noter que cette pratique n'est pas recommandée par MICS.  

Institut National de la Statistique (INS) [Côte d'Ivoire].2007. Enquête à indicateurs multiples, Côte d'Ivoire 2006, Rapport final, Abidjan, Côte d'Ivoire : Institut National de la Statistique.

Pondération

Des coefficients de pondération ont étré calculés et ajoutés à chaque fichier de données.

Les coefficients de pondération pour les données sur les ménages ont été calculés comme étant l'inverse de la probabilité de sélection du ménage, calculée au niveau du domaine d'échantillonage (urbain/rural au sein de chaque région). Les pondérations des ménages ont été ajustés pour tenir compte des non-réponses au niveau de chaque domaine, et ont été normalisés par un facteur constant de façon à ce que le nombre total extrapolé de ménages égale le nombre total de ménages non-pondéré. La variable contenant le coefficient de pondération du ménage est nommée HHWEIGHT et utilisée avec les données des fichiers HH et HL.

Les coefficients de pondération pour les données sur les femmes utilisent les pondérations non-normalisées des ménages, ajustés pour tenir compte des non-réponses au questionnaire sur les femmes, et ont ensuite été normalisés par un facteur constant de façon à ce que le nombre total extrapolé de femmes égale le nombre total de femmes non-pondéré. 

Les coefficients de pondération pour les données sur les enfants suivent la même approche que pour les femmes, et utilisent les pondérations non-normalisées des ménages, ajustés pour tenir compte des non-réponses au questionnaire sur les enfants, et ont ensuite été normalisés par un facteur constant de façon à ce que le nombre total extrapolé d'enfants égale le nombre total d'enfants non-pondéré.
Generated: MAY-20-2008 using the IHSN Microdata Management Toolkit